Rechercher
 
 

Résultats par :
 


Rechercher Recherche avancée

Navigation
 Portail
 Index
 Membres
 Profil
 FAQ
 Rechercher
Qui est en ligne ?
Il y a en tout 6 utilisateurs en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 6 Invités :: 1 Moteur de recherche

Aucun

[ Voir toute la liste ]


Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 52 le Jeu 12 Mar - 18:13
Statistiques
Nous avons 473 membres enregistrés
L'utilisateur enregistré le plus récent est Mali

Nos membres ont posté un total de 12478 messages dans 962 sujets
Mots-clés

sommeil  

Marque-page social

Marque-page social digg  Marque-page social delicious  Marque-page social reddit  Marque-page social stumbleupon  Marque-page social slashdot  Marque-page social yahoo  Marque-page social google  Marque-page social blogmarks  Marque-page social live      

Conservez et partagez l'adresse de maternage proximal sur votre site de social bookmarking

Conservez et partagez l'adresse de maternage proximal sur votre site de social bookmarking

Flux RSS


Yahoo! 
MSN 
AOL 
Netvibes 
Bloglines 


Partenaires
Forum gratuit


Tchat Blablaland

rencontre avec Enaël

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

rencontre avec Enaël

Message par pauline le Jeu 10 Juin - 2:29

comme promis, voilà le récit de mon accouchement ^^

on s'est présenté a 8h30 le lundi 19 avril 2010 comme prévu pour le déclenchement.

la sage femme m'a installé pour un monito dans la salle d'admission, la même salle où nous avons appri la mort de Louise, mais ce n'était pas la première fois qu'on y retournait alors ça allait, et puis je me doutais qu'on allait se retrouver là.

on m'a installé le cathéter, et mi une longue bande qui sortait comme un tampon, pour finir de faire évoluer le col, en m'expliquant qu'on me mettrait la perfusion qui déclenche les contractions quand il sera plus ouvert, si le "tampon" (je sais plus cmt ca s'appelle) ne déclenche pas lui même l'accouchement.

tout me rappelait mon premier accouchement:
la sage femme qui s'est occupé de moi le 19 avril était la même qui s'est occupée de moi pendant le travail de mon premier, ça aurait pu être une malchance mais je l'ai pri comme une aide, parce qu'elle était gentille et qu'elle me connaissait (elle etait aussi là quand j'avais mes coliques néphrétiques)
la femme qui m'a monté dans ma chambre m'a dit que s'était elle qui m'avait monté dans ma chambre après mon premier accouchement, je ne me souvenais absolument pas d'elle.

on a passé toute la journée a attendre, j'ai eu des contractions douloureuses mais ça allait.
le soir on m'a dit qu'on me mettrait la perfusion le lendemain, le col n'étant toujours pas assez mur (le comble pour quelqu'un qui a passé toute sa grossesse avec une menace d'accouchement préma à cause d'un col ouvert!)
le matin je suis descendue en salle d'accouchement, et le travail a commencé grace a la perfusion. je ne sais plus quand ça a commencé à etre dur, je n'ai plus eu conscience du temps.

deux jeunes femmes sont venues, elles ont piqué la péridurale plusieurs fois sans succès (l'aiguille ne rentrait pas entre mes os). ça me faisait un mal de chien alors elles ont fait deux piqures d'anesthésiant local. elles ont appelé une femme plus agée, plus expérimentée.
quand elle est arrivée j'ai vu que ça l'emmerdait au plus profond d'etre là. elle a pas arreté d'engueuler tout le monde, a repprocher aux deux autres qu'elles n'avaient pas a mettre autant d'anesthesie locale etc.
quand les jeunes avaient essayé de poser la péri, elles m'avaient demandé de leur dire quand la contraction prenant fin pour que je souffre moins. la vieille, elle, elle a pas pri cette peine. elle me parlait comme à un chien, en me disant de me tenir bien. je ne sais pas combien de fois elle a essayé de piquer, honnetement je dirais plus d'une dizaine de fois. les contractions étaient horribles, surtout que je devais rester penchée, et que mon gros ventre m'empechait de respirer. je sais plus trop ce que j'ai dit, en tout cas lors d'une grosse contraction j'ai manifesté ma douleur, et elle m'a dit "non mais de toute façon on accouche pas sans contraction hein" avec une voix glaciale et un ton dédaigneux. c'est la première fois où j'ai eu envie de la traiter de connasse et de la gifler.

après maintes tentatives vaines , je lui ai demandé si on pouvait attendre que la contraction soit finie elle m'a dit "NON" méchament. je me suis sentie comme un bout de viande. c'est la deuxième fois où je l'aurais bien insulté, mais elle avait dit plusieurs fois "je sais pas ce que je fais là ça marche pas, c'est votre colonne, fff, bon allez si ça continue tant pis vous n'aurez pas de péridurale" et je me sentais pas de gerer les contractions sans péri alors je me suis retenue, je savais qu'elle serait partie si j'avais manifesté mon mécontentement.

une des jeunes femmes a dit qu'on pouvait la faire sur le coté (au lieu de piquer sur la colonne, la piquer sur le coté), elle a dit qu'elle avait essayé une fois, qu'elle avait pas reussi, et que ca l'etonnerait que ca marche. elle a quand même essayé, et a reussi a rentrer l'aiguille. ensuite j'ai vu qu'elle était contente d'elle, alors elle s'est un peu détendue. une des deux jeunes femmes m'a demandé si lors de mon premier accouchement j'avais eu la péri (je l'ai eu et ça avait marché du premier coup), et la vieille a demandé quel age avait le premier enfant (pas dans le sens pour en savoir plus sur moi, mais pour savoir ya combien de temps que j'ai eu ma premiere péridurale). j'ai bafouillé en répondant que j'ai accouché d'une petite fille morte née en mai dernier. elle a rien dit et elles ont reppri leur discussion (des potins) comme si de rien était, en se marrant de ce qu'elles disaient.
mon compagnon est revenu pendant qu'elles rangeaient leur materiel, j'ai éclaté en sanglot en le voyant, je pouvais pas m'en empecher.
j'aurais voulu lui dire que ça ne se faisait pas de traiter les gens ainsi, l'insulter, lui dire que si elle voulait pas etre là elle avait qu'a pas venir, mais j'etais secouée par les pleurs j'ai pas pu.
tout le reste de l'accouchement j'ai été triste et enervée.

la péridurale n'a pas marché, ça n'a rien changé, et la douleur n'a fait qu'augmenter. à chaque contraction j'ai cru mourir, et entre deux je me disais que c'etait pas possible, que j'allais jamais y arriver, que j'allais finir par avoir une césarienne. mon copain me mettait le masque à dioxyde de je sais plus quoi (ça shoute, du coup la douleur passe un peu mieux) moi j'attendais ma césarienne (j'en étais vraiment persuadée^^).
il était à l'écart, je ne savais pas comment le gerer deja que je me gerais pas moi même. il me regardait avec des yeux effrayés ne sachant pas quoi faire

Au bout d'un moment j'ai eu envie de pousser, on a installé la table d'accouchement. pendant que je poussais il y a du caca qui est sorti (idem que pour le premier accouchement), étant pudique, c'est quelque chose qui m'a marqué.

quand on l'a mi sur moi (16h14, 20 avril 2010), je ne savais plus tres bien pourquoi j'étais là, j'ai été comme réveillée, limite surprise d'avoir un bébé sur le ventre.
la chose qui m'a le plus marqué a été son odeur, il sentait bon, il sentait NOTRE odeur.

il a tout de suite pri le sein avec les yeux grands ouverts et j'ai adoré ça.
il faisait 2K850g pour 48,5cm, assez honorable pour un bébé né a 37 SA.
il s'est assoupi, et il ressemblait tellement à sa soeur avec ses yeux fermés que je l'ai reveillé par reflexe Embarassed

j'ai eu quelques points de suture et un gros amatome. ils ont cru que je faisais une hémorragie du coup ils ont réinstallé la table d'accouchement et m'ont dit qu'ils allaient sans doute devoir regardé a l'interieur en mettant la main (entière!!) mais finalement, ils ont dit que ça irait et que c'est sans doute les plaies exterieures qui devaient saigner.
quand je suis (enfin) remontée dans ma chambre vers 20h j'ai pu me retrouver avec mon si beau bébé, rien que tous les deux, le papa étant rentrés a la maison feter l'heureux evenement avec ses amis.

je ne garde pas un bon souvenir de cet accouchement, surtout à cause de l'anesthésiste, quand j'y repense je suis en colère, si j'avais su que la péridurale ne marcherait pas je lui aurais dit le fond de ma pensée.
la sage femme par contre a été très gentille et douce.

j'ai été étonnée d'avoir si mal, puisque pour mon premier accouchement c'etait tout à fait vivable, mais je me suis souvenue qu'il m'avait laissé la perfusion et qu'ils m'avaient donné de la morphine pour supporter la douleur, chose que je n'avais pas cette fois ci, vu que c'est pas bon pour le bébé.

depuis j'apprends a ne pas être trop inquiete, au début je m'inquietais de tout et rien, de ses sursauts, bref j'ai pas mal harcelé les sage femme de l'hopital ^^ mais maintenant ça va mieux, même si je suis toujours anxieuse.


merci à vous les filles, grace à vous ma grossesse a été plus facile à vivre, et le temps moins long.
Et j'ai pu trouver quelques réponses à mes questions sur le maternage, et des references de bouquins dont le discours est en accord avec mes idéaux.

I love you I love you I love you









Dernière édition par pauline le Jeu 10 Juin - 9:56, édité 2 fois
avatar
pauline

Messages : 433
Date d'inscription : 23/08/2009
Age : 28
Localisation : nantes

Voir le profil de l'utilisateur http://souslecoude.canalblog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: rencontre avec Enaël

Message par Jenny le Jeu 10 Juin - 2:55

Wow Pauline, quelle horreur la pose de la péridurale...quelle maîtrise de toi pour rester calme.
Pendant l´accouchement je ne sais pas quelle hormone fait que l´on est dans un état second, comme sur une autre planète, et c´est sans doute mieux ainsi.

Je comprends ton anxiété, à 2 mois et presque et demi, je me réveille encore parfois en sursaut pour l´entendre respirer (et ce alors que je n´ai pas ton vécu).

La date de déclenchement, c´est vous qui l´avez choisie? Je me pose cette question car ça doit être étrange de choisir la date de naissance de son enfant ?
avatar
Jenny

Messages : 240
Date d'inscription : 25/05/2010
Age : 40
Localisation : Equateur

Voir le profil de l'utilisateur http://enbilinguie.canalblog.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: rencontre avec Enaël

Message par pauline le Jeu 10 Juin - 6:03

oui, l'état second je l'ai bien senti Very Happy

heureusement les cicatrices des piqures ne se voient pas, autant j'assume (plus ou moins) mes vergetures, autant j'aurais trouvé vraiment moche ces traces de piqure. par contre on les sens sous les doigts, ca fait comme des petits boutons.

avec le recul je me dis que toute façon il fallait que ça sorte, et que l'anesthesiste a été la goutte d'eau. en temps normal ça ne m'aurait pas autant atteint, puisque je savais que j'y étais pour rien, elle avait sans doute passé une sale journée, et était de mauvaise humeur, ça ne justifie pas, mais bon si on devait s'en faire a chaque fois qu'on rencontre quelqu'un de méchant...

on a pri rdv pour le jour du declenchement le plus tot possible, soit a 37sa, avant c'etait trop tot pour ses poumons. c'etait pas 37sa pile parce que l'hopital ne fait pas de declenchement le vendredi, du coup ca tombait le lundi suivant.
c'est sur que j'aurais preferé connaitre l'ivresse de la surprise, la perte des eaux etc mais vu les circonstances peu m'importait la méthode ou le contexte de l'accouchement, je voulais juste mon bébé en bonne santé.
peut etre que pour mon prochain accouchement je n'aurais pas de declenchement? on verra Smile
avatar
pauline

Messages : 433
Date d'inscription : 23/08/2009
Age : 28
Localisation : nantes

Voir le profil de l'utilisateur http://souslecoude.canalblog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: rencontre avec Enaël

Message par lunatique le Jeu 10 Juin - 11:58

Bouh, dur dur le coup de l'anesthésiste-connasse, et dire qu'elle t'a trituré pour rien en étant de surcroit désagréable.
Tu parles peu du rôle du papa, t'a t-il soutenu ?
Je vois que tu ne te souviens pas de tout accouchement, ça me rassure parce que moi non plus, je me souviens surtout du soutien d'Arnaud, parce que comme toi je croyais que je n'y arriverais pas sans péridurale et la douleur de ouf !
avatar
lunatique

Messages : 756
Date d'inscription : 02/04/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: rencontre avec Enaël

Message par pauline le Jeu 10 Juin - 12:25

comme j'ai dit il a tenu le masque, il a eu des paroles reconfortantes mais je me suis sentie seule dans mon accouchement, meme si je suis heureuse qu'il ait été là. peut etre que c'est parce que pour mon premier accouchement il ne l'a pas été?

je suis sure qu'il est heureux d'avoir assisté a la naissance de son fils qu'il ADORE, il a pleuré, on etait sur deux planètes differentes en fait

apres je lui ai demandé comment ca s'est passé, cmt tu l'as vecu, mais il a du mal a parler de ses emotions (et a les montrer) il m'a juste dit avoir été impressionné par la "bestialité" quand j'ai poussé lol

je lui demanderai s'il veut bien raconter son récit d'accouchement pour avoir son point de vue Smile
avatar
pauline

Messages : 433
Date d'inscription : 23/08/2009
Age : 28
Localisation : nantes

Voir le profil de l'utilisateur http://souslecoude.canalblog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: rencontre avec Enaël

Message par marie et lilie le Jeu 10 Juin - 20:31

en tout cas ton fils ( votre fils) est magnifique et j'adore la photo de ton avatar Smile

marie et lilie

Messages : 405
Date d'inscription : 23/10/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: rencontre avec Enaël

Message par Marie le Jeu 10 Juin - 21:30

Bonsoir Pauline,

Mon Dieu, je suis choquée par le comportement de cette sage-femme, quel indifférence, quel manque d'empathie!
Dans mon cas (une césarienne), la sage-femme a fait toute la différence, tout ce que je dois de bien, d'agréable dans mon histoire, venait d'elle. C'est un tel changement dans la vie d'une femme, comment peut-on être si dure?

Je suis heureuse qu'Enaël soit là, près de toi, c'est l'essentiel et j'espère que sa jolie frimousse te consolera de ce que tu as mal vécu.

Bisous!
avatar
Marie

Messages : 158
Date d'inscription : 06/02/2010
Localisation : Belgique

Voir le profil de l'utilisateur http://lassmann-cornelis.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: rencontre avec Enaël

Message par marie et lilie le Jeu 10 Juin - 21:32

oui c'est vrai je n ai pas réagit à ça mais je ne garde que le positif et j'espère que tu oubliera vite ce passage Very Happy

marie et lilie

Messages : 405
Date d'inscription : 23/10/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: rencontre avec Enaël

Message par Jenny le Jeu 10 Juin - 22:04

Mon mari a aussi été super impressionné. Il a pris une photo de moi en pleine contraction....euh bah c´est vrai que ce c´est impressionnant! What a Face

Accouchement tranquille ou pas, en tout cas, ça vaut tellement le coup!!!! Je concorde avec Marie, il faut garder seulement le positif, et comme tu dis Pauline, si on devait s´arrêter à chaque rencontre avec des imbéciles, on ne vivrait plus.
Mais il est important de "digérer" le négatif, sans quoi il nous reste à travers la gorge, et peut revenir des années après, et là c´est mauvais.

Félicitations Pauline, et plein de bonheur maintenant!
avatar
Jenny

Messages : 240
Date d'inscription : 25/05/2010
Age : 40
Localisation : Equateur

Voir le profil de l'utilisateur http://enbilinguie.canalblog.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: rencontre avec Enaël

Message par pauline le Ven 11 Juin - 0:50

merci Marie (Lilie) moi aussi j'adore cette photo Smile

Marie (Martin), moi non plus je ne comprends pas pas comment on peut être aussi méchant. sur le coup j'avais l'impression d'être dans un cauchemar, je trouvais ça vraiment d'une injustice folle. souffrir des contractions en devant courber le dos a fond et écraser son ventre c'est horrible, je n'arrive pas à concevoir qu'elle ait été aussi sans coeur, ça lui aurait couté 15 minutes de plus d'attendre a chaque fois que la contraction se finisse et ça m'aurait permi un meilleur accouchement.
le pire c'est que j'ai bien vu que tout le monde (les deux jeunes anesthésistes et la sage femme) a été interloqué mais personne n'a rien dit. en même temps ça se comprend ça se passait sur leur lieu de travail, elles voulaient peut etre pas se faire mal voir par la "vieille".

je regrette amèrement de ne pas lui avoir répondu, et ça me sert de leçon, plus jamais je ne laisserai quelqu'un me traiter ainsi, peu importe les conséquences, meme si ça me dessert par la suite.
je sais que la plupart du temps on traite ces gens là avec de l'indifference mais là elle aurait mérité une grosse honte pour ne plus qu'elle le refasse. si elle a été comme ça avec moi elle le sera surement avec quelqu'un d'autre, et j'espere que la prochaine aura plus de cran que moi.

Jenny, je ne sais pas si j'ai digeré, en tout cas je me dis qu'on peut pas toujours tomber sur des personnes sympas, sachant que je suis passée par quelques épreuves, et à chaque fois ce sont des personnes adorables et pleines d'empathie qui m'ont aidé et soutenu alors qu'elles n'en étaient absolument pas obligées. la roue tourne mais "c'est la vie" ^^

Enaël est en bonne santé, que demander de plus?
avatar
pauline

Messages : 433
Date d'inscription : 23/08/2009
Age : 28
Localisation : nantes

Voir le profil de l'utilisateur http://souslecoude.canalblog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: rencontre avec Enaël

Message par Lili le Ven 11 Juin - 20:37

Je ne comprends pas qu'on laisse bosser des personnes aussi peu empathiques dans le milieu médical et de surcroit avec des femmes en train d'accoucher sachant la vulnérabilité dans laquelle on est à ce moment là.
Je ne pense pas que tu ais à avoir de regrets sur ta non réaction vis à vis d'elle, à mon avis ce sont des personnes tellement déconnectées des autres qu'elle n'aurait même pas compris que c'est son comportement qui est anormal...
C'est dommage que la péridurale n'ait pas pu te soulager au moins tu l'aurais affronter pour la bonne cause cette mauvaise bonne femme!!
Mais c'est formidable que ton petit Enaël aille bien et que tu maternes à fond. Plein de bonheur pour toi et ta famille!!!
avatar
Lili

Messages : 425
Date d'inscription : 11/10/2009
Age : 35
Localisation : nantes

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: rencontre avec Enaël

Message par melo le Ven 11 Juin - 21:20

Comme les filles, je ne comprend cette attitude ! Déjà que la pose d'une péridurale c'est un moment angoissant. Et dire que ca vient de ta colonne, non mais n'importe quoi.
Pour mon accouchement j'étais allongée sur le coté avec une sage femme qui me remonté les jambes vers le menton pour faire le dos rond, j'avais trouvé ca très bien.
Comme dit Lili, je ne pense meme pas qu'elle aurait compris ta réaction si tu l'avis engeulé, puisque de toute manière d'apres elle le probleme venait de toi. Aucune remise en question possible pour ces personnes là.
Enfin bref, le principal aujourd'hui c'est que vous alliez bien tous les 2. Il est magnifique ♥️
avatar
melo

Messages : 1024
Date d'inscription : 21/08/2009
Age : 34
Localisation : Paris

Voir le profil de l'utilisateur http://myspace.com/mali_melo

Revenir en haut Aller en bas

Re: rencontre avec Enaël

Message par nicoz (admin) le Mer 16 Juin - 20:07

uuuh pauline je suis toute émue! j'avais complètement zappé ton récit. du coup je le lis que maintenant!!!!
I love you I love you I love you I love you

bon, le personnel de l'hosto ne se commente même pas; ils croient que on est des morceaux d viande. et ne respectent pas du tout ce moment sacré dans la vie d'un femme et de son bébé!!!!!

mais encore félicitations I love you
avatar
nicoz (admin)
Admin

Messages : 678
Date d'inscription : 20/08/2009
Age : 38
Localisation : la rochelle

Voir le profil de l'utilisateur http://maternage-proximal.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: rencontre avec Enaël

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum