Rechercher
 
 

Résultats par :
 


Rechercher Recherche avancée

Navigation
 Portail
 Index
 Membres
 Profil
 FAQ
 Rechercher
Qui est en ligne ?
Il y a en tout 4 utilisateurs en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 4 Invités :: 1 Moteur de recherche

Aucun

[ Voir toute la liste ]


Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 52 le Jeu 12 Mar - 18:13
Statistiques
Nous avons 473 membres enregistrés
L'utilisateur enregistré le plus récent est Mali

Nos membres ont posté un total de 12477 messages dans 961 sujets
Mots-clés

Marque-page social

Marque-page social Digg  Marque-page social Delicious  Marque-page social Reddit  Marque-page social Stumbleupon  Marque-page social Slashdot  Marque-page social Yahoo  Marque-page social Google  Marque-page social Blinklist  Marque-page social Blogmarks  Marque-page social Technorati  

Conservez et partagez l'adresse de maternage proximal sur votre site de social bookmarking

Conservez et partagez l'adresse de maternage proximal sur votre site de social bookmarking

Flux RSS


Yahoo! 
MSN 
AOL 
Netvibes 
Bloglines 


Partenaires
Forum gratuit


Tchat Blablaland

Charlie et Magali... La naissance de la mère et du fils !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Charlie et Magali... La naissance de la mère et du fils !

Message par Magali le Lun 24 Aoû - 10:44

J’ai mis deux mois à savoir que j’étais enceinte, j’ai mis deux jours à réaliser que j’accouchais…

Charlie était prévu pour le 23, je ne me doutais pas une seule seconde que j’allais accoucher vingt jours plus tôt, et si on me l’avait dit j’aurais surement balisé comme une folle.
Je me rend chez ma gynéco dix jours plus tôt pour le contrôle habituel, j’ai souvent le ventre qui se contracte, c’est normal, mais je lui parle aussi d’une douleur à la symphyse pubienne… C’est normal aussi me dit-elle, mon bassin commence à travailler (j’apprends que je sécrète une hormone qui ramolli le cartilage de mes os, ceci afin que bébé puisse se frayer un passage).

Lundi_Aquagym : On fait des exercices d’étirement du bassin, c’est trop agréable ! Il s’agit de pivoter le bassin vers la gauche, devant, à droite, et derrière, très lentement. J’ai toujours des douleurs, ça les atténue. On travaille sur la respiration aussi, en expirant à fond pour se laisser tomber au fond de la piscine (ça me servira !). C’est pas la prof habituelle, elle est bien celle-là.

Mardi_Echo de contrôle : On doit contrôler le poids du pruneau, parce qu’il paraît que je mange trop de sucre. Tout va bien, il fait environ 3kg, ils me le déclencherons pas. Je sais dans mon fort intérieur que je ne veux pas qu’on me déclenche, et maintenant avec le recul je sais que ce n’est une bonne chose ni pour la maman, ni pour le bébé.

Vendredi_Chez ma mom : Je fais plus grand chose, j’ai pris 23kg (!!). Ma mère a l’air flippée quand elle voit mon visage se contracter à chaque nouvelle douleur. Je lui explique toute fière que "c’est les hormones, c’est mon bassin travaille" (j’ai bien retenu la leçon de ma gynéco !). Je ne sais pas si elle y croit.

Samedi_Resto : Je suis avec des potes, on parle de tout, de rien. Un de mes amis qui est là me regarde de travers quand je me tord dans tous les sens sur ma chaise. En fait tout le monde se doute de quelque chose (sauf moi !).

Dimanche_Glandouille : A midi, en revenant du resto avec mon cher et tendre, je lui dis "si ça se trouve, je suis en train d’accoucher" !
Il palit.
Je lui dis qu’il faut qu’il se prépare, car le neuvième mois tout peut arriver. Le soir, je me balade sur les forums à la recherche de quelque chose du genre "douleurs symphyse pubienne", ou "douleur contraction"(parce que je commence quand même à me douter un peu de quelque chose). Je me rends compte que je suis pas la seule à me poser des questions, les sujets du type "Ca fait mal une contraction ?" fleurissent, et les réponses vagues aussi. Ou les réponses du genre "Halala hé bien tu verra, on peut pas trop l’expliquer, gnagnagna…". Je trouve rien sur les douleurs de la symphyse pubienne. Je commence à noter les heures auxquelles surviennent ces fameuses douleurs à partir de 20h30. Toutes les cinq minutes… J’appelle ma Maman. Pour elle, les douleurs de contraction, c’était comme des coliques. Je ne sais pas ce que c’est que des coliques ! Moi j’ai mal devant, et toutes les cinq minutes ! Mon amoureux revient de la salle de bain.

On regarde "Les Simpon, le film" et plein d’épisodes. Je mange rien et j’essaye de dormir entre les contractions. Ca y est, je sais que c’est ça (j’ai mis le temps) ! J’appelle le CMCO, la sage-femme me dit que si j’ai pas trop mal rien ne presse, que je peux prendre un bain et venir tranquillement le lendemain. On prépare deux-trois affaires (en fait on fourre n’importe quoi dans un sac, sans tenir compte de la liste que la maternité nous avait fournit), en se disant qu’on verra le lendemain matin. En allant me coucher, je suis un peu dans les nuages, je m’assieds sur le canapé et… je perds les eaux. Je crie "On peut y aller !".
Il est deux heure et demi, on roule vers la maternité, y’a personne sur la route, c’est doux, c’est magique, on s’aime. Je dis que sur une échelle de 1 à 10, je suis à 3, que si mon col vient de s’ouvrir, je pourrais peut être le tenter sans péridurale. Je fais tout bien mes respirations abdominales, mais pour l’instant, tout va bien ! En arrivant au feu rouge devant la maternité je dis à mon copain que je pense tenir jusqu’à 15h (je me fixe des objectifs).
On arrive, je me désape, la sage-femme de garde me pèse (1 tonne), me demande un prélèvement d’urine, et puis va un peu voir ce que fait mon utérus. Elle me regarde avec des grands yeux "Vous pensez être à combien ?", "Je sais pas ?",

"Vous êtes à 5cm !".

Moi qui préparait Florian à une déception "Tu sais, si ça se trouve le travail vient juste de commencer et on devra faire demi-tour…"… On se regarde. On sourit. Je ressens un grand soulagement.

On arrive en salle d’accouchement, il y a un lit, une baignoire, un poste à musique, un ballon et des cordes. Je fais mon premier monitoring, couchée sur le lit. Ca va encore. On fait les cent pas dans les couloirs, on va manger un sandwich. On papote. On bouge, je m’accroupie souvent. On fait un super travail d’équipe, le bébé, le papa et moi ! Deuxième monitoring, j’arrive encore à papoter. La sage-femme me fait couler un bain avec de l’huile essentielle de lavande, avant de rentrer dedans elle touche mon col, il est ouvert de 6cm. Ce bain me fait un bien fou ! La respiration abdominale aussi. On appelle nos parents, on pleure, il est 6h du matin, le chien est tout seul chez nous, faut que quelqu’un aille le chercher ! Ca me fait du bien de savoir qu’ils sont au courant et qu’ils me soutiennent moralement. Je sors du bain, la sage-femme regarde… 8 cm.

Il y a une nouvelle sage-femme pour s’occuper de moi. Elle veut changer de salle, je ne comprends pas pourquoi (ça commence à être la cohue dans ma tête) mais je continue mes respirations. Flo part avec elle préparer la nouvelle pièce. Je suis toute seule, j’ai mal, et ça me fait chier ! On me déménage, j’ai hâte parce que la seule position dans laquelle je me sens bien à présent c’est la position fœtale. Je gère, mais c’est limite. Je dois m’accroupir dans le couloir, et je marche soutenue par Flo et la sage-femme. La lumière est tamisée dans la nouvelle salle, c’est relax. Cette nouvelle sage-femme est très sympa, mais toujours en vadrouille ! Elle s’en va faire des papiers (mais avant elle vérifie ancore l’évolution des choses : je suis à 9 cm ½) en me disant que j’en ai encore pour une demi heure. Dès qu’elle a passé la porte, je hurle !! J’ai la première contraction de poussée, il descend ! Je cris à mon copain "Appelle-la !". Elle revient, enfile une blouse en quatrième vitesse et s’installe sur le lit, près de moi. Je suis roulée en boule, sur le côté, je hurle dans les bras de chéri. Elle a des mots qui vont beaucoup m’aider "Je ne suis pas contre le fait de crier, mais il vaut mieux concentrer ses forces pour pousser". Ok, je reprends mes esprits. C’est repartit, je hurle intérieurement, elle me dit "Je crois que le petit Charlie a des cheveux", je pousse, "Vous voulez mettre la main ?" (à cette question on répondra "non !" à l’unisson, trop dans nos sensations physiques, trop "en haut" pour aller voir ce qu’il se passe "en bas"), j’ai la sensation que mes fesses éclatent, et puis j’ai un déclic, je me dis : "Allez ! Il faut le laisser sortir!"), et je me laisse aller, j’ouvre tout, je pousse tout, de tout mon corps, je suis accrochée à Flo… J’entends : "Allez, encore une dernière fois pour les épaules" (on se dira tout les deux : "Déjà ?!")… Je pousse et on se jette sur notre bébé, on le serre entre nous, il ressemble exactement à mon fils, je le reconnais !

Il est 9h15 précises, Florian coupe le cordon.
avatar
Magali

Messages : 25
Date d'inscription : 22/08/2009
Age : 34
Localisation : Allemagne

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Charlie et Magali... La naissance de la mère et du fils !

Message par Magali le Lun 24 Aoû - 10:56

Voilà, j'ai re-posté dans la bonne partie... Wink

Bon, je me relis et je remarque qu'on voit pas très bien comment l'équipe médicale m'a aidé. C'était des petites phrases bien placées en fait.
Quand on accouche (bon je pars du principe que sur ce point là on est toutes pareilles), on est habitées par une force énorme, collossale, qui paradoxalement nous rend hyper vulnérables. On est pas capable de bien réfléchir, et il faut que l'environnement dans lequel on accouche soit solide, les gens qui nous entourent des véritables piliers. J'avais pas prévu tout ça et je pense que si j'étais tombée dans une autre maternité j'aurais peut être pris la péri. Pour beaucoup d'équipes médicales, c'est plus facile de gérer une maman couchée et branchée aux appareils qu'une maman en "free-style" en train d'expulser en hurlant à quatre pattes dans le couloir ! Laughing
Plusieurs fois pendant le travail, j'ai demandé à la sage-femme "vous pensez que je vais y arriver ?" (comme si elle pouvait le savoir !!), et elle a pris sur elle, et m'a répondu "mais oui, vous êtes déjà arrivé loin, prendre la péri maintenant ce serait dommage quand même...". Et voilà c'était repartit ! Il suffisait d'un peu d'empathie pendant la phase de désespérance et c'était bon !
Ca, doublé au fait que j'avais le meilleur coach respiration de tout le conté sous la main. Très, très, très utile de faire la prépa à l'accouchement avec sa moitié !!
Aujourd'hui je vois pas mal de femmes qui font des projets de naissances, dans lesquels elles consignent ce qu'elles veulent et ne veulent pas pendant leur accouchement. Beaucoup d'équipes médicales reçoivent ça très bien, ça leur facilite la tâche aussi. Je crois que j'en ai un qui traîne sur mon ordi, je vais essayer de vous sortir ça Wink.
avatar
Magali

Messages : 25
Date d'inscription : 22/08/2009
Age : 34
Localisation : Allemagne

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Charlie et Magali... La naissance de la mère et du fils !

Message par nicoz (admin) le Lun 24 Aoû - 11:10

uhlalah j'en pleure. :°°°)
je dois avoir encore les hormones de l'accouchement en circulation car je suis toute émue!

et pii je lis:
Magali a écrit:… Je pousse et on se jette sur notre bébé, on le serre entre nous, il ressemble exactement à mon fils, je le reconnais !
.

c'est vrais ça! moi aussi ma fille quand je l'ai vu je l'ai reconnue! elle était comme j'aurais toujours imaginé qui soit ma fille, c'est fou!
I love you
avatar
nicoz (admin)
Admin

Messages : 678
Date d'inscription : 20/08/2009
Age : 38
Localisation : la rochelle

Voir le profil de l'utilisateur http://maternage-proximal.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Charlie et Magali... La naissance de la mère et du fils !

Message par loulettes le Ven 11 Juin - 22:50

magnifique!

loulettes

Messages : 20
Date d'inscription : 11/06/2010
Age : 32
Localisation : rhone

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Charlie et Magali... La naissance de la mère et du fils !

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum