Rechercher
 
 

Résultats par :
 


Rechercher Recherche avancée

Navigation
 Portail
 Index
 Membres
 Profil
 FAQ
 Rechercher
Qui est en ligne ?
Il y a en tout 2 utilisateurs en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 2 Invités

Aucun

[ Voir toute la liste ]


Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 52 le Jeu 12 Mar - 18:13
Statistiques
Nous avons 473 membres enregistrés
L'utilisateur enregistré le plus récent est Mali

Nos membres ont posté un total de 12479 messages dans 963 sujets
Marque-page social

Marque-page social digg  Marque-page social delicious  Marque-page social reddit  Marque-page social stumbleupon  Marque-page social slashdot  Marque-page social yahoo  Marque-page social google  Marque-page social blogmarks  Marque-page social live      

Conservez et partagez l'adresse de maternage proximal sur votre site de social bookmarking

Conservez et partagez l'adresse de maternage proximal sur votre site de social bookmarking

Flux RSS


Yahoo! 
MSN 
AOL 
Netvibes 
Bloglines 


Partenaires
Forum gratuit


Tchat Blablaland

mettre au coin

Aller en bas

mettre au coin

Message par christelle le Ven 3 Sep - 10:15

salut les filles!

hier, c'était donc la rentrée, Nino a déjà fait une année entière que le matin en TPS, et cette année c'est Petite Section, il rentre manger à la maison ( beurk la cantine!) et il y retourne pour la sieste.
A son retour, il me raconte qu' il a été au coin à la sieste parce qu'il s'était levé....! bien sur, je suis contre ce genre de punition ( et contre les punitions de manière générale) , en plus, je trouve que dans cette situation c'est vraiment inadapté...mettre l'enfant debout en face du coin parce que justement il s'est lévé...le but à la sieste est pourtant qu'il dorme....! enfin, du coup, j'en parle à l'ATSEM ce matin: je prends des pincettes, lui dis ce que Nino m'a dit...elle me dit qu'en effet il a été au coin, à l'air étonné de ma question " ah? ça l'a traumatisé? ", je lui réponds qu'à la maison on ne pratique pas ça, et que je préfèrerais que si il y a pb elle m'en parle directement. Sur ce Nino arrive, je lui parle devant la personne, lui dit qu'il ne doit pas se lever à la sieste car il doit essayer de dormir et de ne pas déranger les autres...
J'en parle aussi à la maitresse ( une nouvelle ) je lui explique la situation, elle devient rouge...me dit qu'il faut bien qu'il comprenne et qu'elle aussi lea repris plusieurs fois dans la matinée....je lui dis que je comprends que ça ne dois pas être facile de gérer le groupes et les individualités, que je tenais simplement à partager ma vision des choses, que le coin n'est pas du tou éducatif, qu'il stigmatise l'enfant et l'humilie et ne sert pas à supprimer le "mauvais" comportement...
bref, je pars en souriant, personne ne s'est enervée, je pense avoir été diplomate...mais j'ai peur qu'elle me catalogue direct dans le rang des mamans chiantes, et Nino dans celui des enfants a qui ont fait tout passer.... je pense redisctuer avec elle et l'atsem toute à l'heure....c'est lourd!!!!! franchement, le coin c'est vraiment dépassé non? Ou est-ce moi qui rêve?
ai-je bien fait de parler avec elles?
avatar
christelle

Messages : 635
Date d'inscription : 08/05/2010
Age : 38
Localisation : dordogne

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: mettre au coin

Message par melo le Ven 3 Sep - 11:12

hello, mais bien sur que oui tu as eu raison !!!

Le coin et encore plus pour les raisons invoquées c'est vraiment stupide, je ne vois vraiment pas l'interet. Si ca te tient a coeur, parles en et met les choses au point c'est primordial.

Ce qui est embetant aussi c'est que c'est Nino qui t'a raconté ce qui s'est passé alors que c'est la maitresse qui aurait du t'en parler la première quand tu es allé le chercher.

La communication c'est tres important, c'est la base de la confiance je m'en suis vraiment rendu compte en début de semaine.
Je m'explique : lundi je vais chercher lou, tout ce passe bien quand la nounou me sort "ah je lui ai donné un gateau au chocolat de la marque X (un truc plein de cochonnerie !!), il était hyper content"... tu m'étonnes !! Sur le coup, je me suis retrouvé un peu bete j'avoue je ne savais pas trop quoi dire alors je lui sors juste que je prefererais qu'elle ne lui en donne plus mais j'ai pas insisté.
Et puis le soir à la maison j'ai pas arreté d'y penser, ca m'a pris la tete alors le lendemain matin, je lui ai parlé, je lui expliqué mon point de vue, que c'était tres important pour moi et qu'elle devait s'en tenir à la liste d'aliments que je lui avais fourni. Ca c'est hyper bien passé meme si je lui ai dit tout ca rouge comme une tomate, comme toi j'avais peur de passer pour la maman relou. Elle a admis qu'elle avait abusé et que ca n'arriverait plus, je suis repartie le coeur leger !

Et puis de toute facon ce sont comme meme nous leurs mamans, nous avons le droit "d'imposer" ce que nous pensons etre le meilleur pour eux quitte a passer pour des nenettes chiantes.
avatar
melo

Messages : 1024
Date d'inscription : 21/08/2009
Age : 34
Localisation : Paris

Voir le profil de l'utilisateur http://myspace.com/mali_melo

Revenir en haut Aller en bas

Re: mettre au coin

Message par emmanuelle le Ven 3 Sep - 11:30

dur dur..... je suis d'accord avec vous sur le "non intérêt" du coin. Et ça ne doit pas être facile d'arriver à exposer son point de vue calmement et sans pour autant passer pour une "allumée"!!!!!! bravo Wink
Pour chez la nounou c'est pareil que pour toi Mélo, je lui ai bien dit que Mathilde ne mangeait que ce que je lui donnait en particulier par rapport aux gateaux et autres sucreries, surtout parce que je veux limiter les quantités et l'habitude d'en avoir systématiquement. Par contre le bon point c'est que les rares fois où j'ai eu besoin qu'elle me dépanne, c'est elle qui fait les repas, et les légumes viennent de chez le papi donc ça va!!!!!!
Mais c'est vrai que pour l'école je ne sais pas comment je vais réagir l'an prochain!

emmanuelle

Messages : 115
Date d'inscription : 15/06/2010
Localisation : Agen

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: mettre au coin

Message par Marie75 le Ven 3 Sep - 16:58

Je pense que tu as très bien fait de dialoguer d'emblée sur la question. On a le droit d'aller voir la maitresse quand quelque chose nous chiffonne d'en parler même si c'est pas toujours dans la seconde. ET c'est très important de ne pas se contenter d'en parler à l'atsem.Dialoguer gentillement, ça participe à créer une relation de confiance.

Je trouve que c'est un très bon ingrédient : savoir dialoguer, communiquer positivement en respectant l'autre. Forcément c'est mieux pour les ptits bouts. Je trouve que ça aide à créer une forme de solidarité ( même si parfois les pratiques divergent )qui sécurise l'enfant et lui permette de se sentir bien dans ses baskets.

Je précise que je réponds pas en tant que maitresse mais en tant que maman qui aussi est quand même maitresse quand elle n'est pas en congé parental!
avatar
Marie75

Messages : 190
Date d'inscription : 28/04/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: mettre au coin

Message par Marie75 le Ven 3 Sep - 17:18

Zen les filles, on les mange pas tout cru les loulous! J'ai une de mes copines qui vient de faire rentrer son petit, elle est appeurée, mais pourtant dans 99% des cas ça roule! Y'a pas de problème! Bien sur, l'enfant entre dans un nouveau monde mais souvent il y trouve pleins pleins de trucs super : des copains, le gouter, la récré, sa maitresse, des chansons, de la peinture (YES!), ....
Je sais que trois seconde après avoir poster ce mail, il risque d'y avoir d'autres mamans qui vont exprimer leur colère... car oui, elles ont vécu des clashs, des injustices pour elle ou pour leurs enfants. Mais je tiens juste a donné mon point de vue car de ce que j'en ai vu, 99% du temps, ça se passe bien et les enfants sont heureux d'aller en classe même si parfois malheureusement il y a des disfonctionnements ( D'ou en fait le dialogue ).

Un mini exemple : une de mes élève qui avait un problème de santé n'a pas pu faire peinture comme ses amies de son âge au même moment. La petite est rentrée déçue. Sa maman est venue m'en parler en fin de journée et j'ai pu tout de suite lui expliquer que bien sur ça n'avait rien avoir avec son soucis de santé, c'était juste qu'elle comme d'autres enfants le ferait le lendemain car on avait pas assez de place sur le chevalet. Maman et enfant soulagées, et maitresse heureuse d'avoir eclaircit ce point pour ne pas que l'enfant nourrice un sentiment de différence.
avatar
Marie75

Messages : 190
Date d'inscription : 28/04/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: mettre au coin

Message par Lili le Ven 3 Sep - 21:00

Marie, ça se passe bien 99 % du temps dans ta classe sans doute!! Mais j'ai entendu au printemps que la moitié des élèves se disent malheureux à l'école!! Alors j'ai un peu de mal sur le 99%
Ceci dit, ça ne vient pas uniquement des profs mais aussi je pense de la pression que mettent beaucoup de parents sur l'école et aussi sur la violence qui se développe quand même énormément (par rapport à ce que moi j'ai connu en tout cas).
Sinon, biensur qu'il y a des choses positives: la camaraderie, les activités de groupes...
Pour Christelle, je pense que tu as bien fait de désamorcer tout de suite le problème. Et je pense que tu l'as fait avec beaucoup de diplomatie. Si elles ne se sont pas senties agressées je pense qu'elles seront plus réceptives et plus à l'écoute.
Bon courage à tous les petits choux pour la rentrée!!!
avatar
Lili

Messages : 425
Date d'inscription : 11/10/2009
Age : 36
Localisation : nantes

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: mettre au coin

Message par christelle le Ven 3 Sep - 21:15

alors autre péripétie à midi;
je viens chercher Nino qui est en pleurs et hurle littéralement- et oui c'est un enfant qu'on encourage à pleurer ...alors quand ça va pas il hésite pas....ça je l'ai pas expliqué à la maitresse, une autre fois peut-être...-
Hier même scène: en fait, il réclame son sac à dos pour rentrer à la maison comme il faisait l'an dernier, mais cette année comme il y retourne l'aprem, la "loi" c'est de laisser le sac...vu son état, je demande à la maitresse si ça pose un problème qu'il récupère son sac, elle dit "non" mais pense "oui" je le sens bien, je reitére ma question en lui disant" dites -moi si ça vous pose un problème..." donc là elle me dit "oui mais les autres ils laissent leur sac "...oui gérer les individualités, c'est pas simple, je propose donc à la maitresse d'aller chercher le sac, en lui disant que c'est la rentrée, que cette histoire de sac c'est la goutte d'eau ( comme l'histoire du biscuit cassé, vous connaissez non?),que c'est une période stressante pour un tout petit, d'autant plus que Nino est triste que son copain Paul qui est passé chez les grands lui a dit qu'il n'était plus son copain....bref, je la rassure en lui disant que je ne pense pas que ça va durer toute l'année et que si les autres protestent, on pourra aviser...elle dit" bon je vais le chercher", et hop, j'en profites pour l'accompagner et discuter un peu plus( c'est là que je lui parles du copain Paul...) et je glisses, "jespère que je ne vous ai pas froissée ce matin.... car c'était important pour moi de vous en parler directement plutôt que des malentendus s'installent ...mais je tenais aussi à vous dire que j'ai completement confiance en votre jugement et vos compétences, c'est juste qu'en tant que parent on doit aussi participer à la vie de l'école..."
bref, elle est pas froisée, me dit qu'elle prefere ça, comme ça on sait qu'on peut discuter...
Ouf, je suis soulagée...c'est quand même pas facile de briser la "loi du silence" pourtant on dit bien que les parents sont des "partenaires" des enseignants dans le projet educatif...mais concrétement à part les classiques " ça s'est bien passé?" je n'ai pas souvent vu de parents discuter vraiment avec les enseignants. Même pendant les réunions, j'étais un peu la seule à parler, à poser des questions , du coup les langues se sont heureusement un peu déliées car ça ressemblait à un cours magistral sans interet....
Enfin, je pense que maintenant, quand y'aura un problème, j'en serais avertie, et comme tu dis Melo, c'est pas grave de passer pour une nénette chiante, nos enfants priment avant tout et notre santé mentale aussi ( car je suis aussi du genre à ressasser les trucs si je peux pas en parler...) donc faudra faire avec moi...d'autant plus que je vais être parents d'élèves... Wink

Dis-moi Marie, en tant que maitresse, pratiquais-tu le coin et est-ce une pratique courante ( j'en ai l'impression )?
Il me semble que ç'est pourtant une forme de "piquet", pratique interdite, comme les punitions corporelles ( et même les lignes).
Sinon, tu as raison, j'essaie aussi de relativiser, Nino est content d'aller en classe, voir ses copains, travailler, faire de la peinture...c'est juste que quand même en 2010 on pourrait essayer de faire passer les choses différement aux enfants qu'en les mettant au coin !!!!! qu'est-ce qu'on apprend en pédagogie dans les IUFM????
c'est comme la mer*e qu'on leur donne à la cantine ( ex: salade de pates cervela -surimi ( quelle association fabuleuse! ), pour seul legumes de petits morceaux de tomates perdus dans un océan de pates archi-cuites, noyées dans une sauce, enfin dans de l'huile de tournesol lesieur.... j'ai gouté au picnic de fin d'année que j'ai encadré.... pale
Est-ce qu'on ne devrait pas nourrir les enfants d'autres chose...leur esprit et leur estomac...l'école n'a-t-elle pas le but de les élever un peu vers d'autres horizons...? enfin, je m'égare, j'avais besoin d'un défouloir, merci de m'avoir lu les filles!!! albino
avatar
christelle

Messages : 635
Date d'inscription : 08/05/2010
Age : 38
Localisation : dordogne

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: mettre au coin

Message par Marie75 le Ven 3 Sep - 22:36

C'est génial que tu aies pu discuter avec elle a "bâton rompu"! J'espère que ça va vous aider par la suite ! C'est vrai qu'ayant été un peu parfois le défouloir de certains ( heureusement rarement, je touche du bois), je pense qu'au moins vous serez deux à ne plus avoir la boule au ventre.
Concernant le coin, je pratique évidemment pas. Je pense pas que le coin soit franchement usité en tout cas j'ai jamais vu une collègue le faire.
Ce que je fais c'est mettre à l'écart c'est à dire un temps ou finalement l'enfant peut se calmer quand il n'est pas en condition de faire quoi que ce soit et bien entendu je dialogue avec l'enfant une fois qu'il est en état. Après la discussion ça dépend de l'âge, de ce qui s'est produit, ... et qui s'appuie toujours sur les règles de vie ( je tape pas mon copain, je ne donne pas de coup de pied, ...) et si vraiment c'est redondant ou important, ben j'en parle avec les parents. Et très souvent, on s'aident à résoudre le problème par exemple en expliquant à l'enfant ou en essayant de trouver ce qui coince. C'est pour ça que lorsque qu'on s'entend ben ça roule et souvent on arrive à améliorer la situation. Mais ça peut prendre du temps, plusieurs mois ou deux secondes Very Happy.
Quand tu dis que tu l'encourages à pleurer c'est pour qu'il exprime ses émotions? CA m'interroge de plus en plus cette question. Je sais plus ou je lisais, mais comme quoi il était important d'aller au bout de sa tristesse maintenant je me dis que ça peut être sous d'autres formes que les pleurs, je ne sais pas je m'interroge.
Oui concernant les rapport avec les parents, ils sont souvent individuel, car ça concerne un enfant en particulier.
Bon concernant le 99%, il faut dire que c'est la rentrée, mes élèves me manquent et mon métier aussi donc j'ai peut être tendance à idéaliser! Embarassed
avatar
Marie75

Messages : 190
Date d'inscription : 28/04/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: mettre au coin

Message par Marie75 le Ven 3 Sep - 22:39

AH oui euh... l'iufm c'est fini! Y'a plus ! C'est aussi pour ça qu'il y a autant de grève! Crying or Very sad
avatar
Marie75

Messages : 190
Date d'inscription : 28/04/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: mettre au coin

Message par Marie75 le Ven 3 Sep - 23:02

Anecdote positive puisque je suis dans ma phase positive...
Concernant un soucis plus long terme qui me semble a été résolu. Y'avait un de mes élèves qui partait en courant quand on rentrait en classe après être allé en salle de motricité.
Le problème s'agravait car il refusait ensuite de suivre le groupe a chaque fois qu'on devait retourner en classe ( en rentrant de la récré aussi).
Il refusait de me parler de ce qui n'allait pas. Là, on en a parlé avec sa maman et elle n'en savait rien non plus. Car je pense que même pour lui, ce n'était pas évident de prendre conscience de ce qui n'allait pas ou de le mettre en mot.
Ce n'est qu'au bout de plusieurs semaines qu'il a exprimé le soucis à sa maman : il refusait d'aller aux toilettes en même temps qu'un ou deux grands car il s'était moqué de lui car il ne savait pas encore faire pipi debout.
Ben une fois qu'on a compris ça, c'était nettement mieux .
Enfin bref, on a cherché, on a creusé et ça a servi et cette maman était à l'écoute de son enfant.
avatar
Marie75

Messages : 190
Date d'inscription : 28/04/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: mettre au coin

Message par christelle le Ven 3 Sep - 23:19

en ce moment je lis Filliozat ( au coeur des emotions de l'enfant ) : elle dit que les pleurs sont un bon moyen d'évacuer les tensions et qu'au lieu de forcément vouloir les calmer ( "c'est pas grave" " allez c'est fini" ), il est bon de les laisser sortir. Moi aussi, je m'interroge pas mal là dessus: c'est parfois super dur d'accepter d'ecouter les pleurs de son enfants, surtout quand les notres n'ont pas été écouté en tant qu'enfant...j'essaie de l'aider à nommer ses emotions, et à l'accompagner dans ces moments... pour lui, et à son age, les pleurs sont souvent la seule manière d'exprimer son ressenti quand ses emotions sont trop fortes (mais, quand il gère, il dit " je suis triste", "je suis frustré"... )
je te mets un passage de Filliozat - même si je m'égare un peu -qui m'a aidé à comprendre que finalement l'enfant ne peut pas faire autrement parfois que de pleurer car son cerveau est immature:

"les aires frontales qui aident à se centrer sur autrui, les zones corticales supérieures qui permetteent de secondariser ses emotions, c'est-à-dire de mettre des mots dessus, de leur donner du sens, sont en cours de construction. Le cerveau limbique ordonne peurs, rires ou larmes sans mediation des aires dites superieures.
L'enfant a donc besoin de l'accompagnement de l'adulte pour ne pas être envahi et débordé par ses affects, pour canaliser son energie, pour apprendre à exprimer ses besoins de manière socialement acceptable( ...) Pas question donc de le laisser seul avec ses emois quand il n'a pas les outils mentaux pour gérer efficacement ce qu'il vit."


enfin, voilà un élement de réponse, qui apporteras peut-être de l'eau à ton moulin.

Mais toi tu l'as bien fait l'iufm (la maitresse de mon fils aussi ): on y préconise la mise à l'écart alors? ( le coin n'en est-elle pas une?)
avatar
christelle

Messages : 635
Date d'inscription : 08/05/2010
Age : 38
Localisation : dordogne

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: mettre au coin

Message par christelle le Ven 3 Sep - 23:20

tu l'as écrit en même temps que moi...la mise en mot est trés difficile pour l'enfant...
avatar
christelle

Messages : 635
Date d'inscription : 08/05/2010
Age : 38
Localisation : dordogne

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: mettre au coin

Message par Marie75 le Sam 4 Sep - 9:36

Ben en fait c'est dans les textes, pas à l'iufm, à l'iufm, il ne nous disait pas autre chose que le textes de loi rassure toi.
Mais ça ne consiste pas à mettre au coin. Mais tu sais ces questions je me les suis beaucoup posée lorsque j'étais à l'iufm et aussi ensuite. Quand un enfant joue à dessiner au feutre sur ses copains par exemple, il est complètement dans le faire souvent, et parfois surexcité et n'a pas envie d'arrêter même si tu lui dis de le faire.
Mais ne t'inquiète pas trop à ce sujet, tu sais, l'apprentissage des règles de vie se fait et après, on en parle plus avec la plupart des d'élèves car ça se passe bien ! On a bien d'autres choses à faire que ça à l'école!
PAr contre concernant les pleurs je m'interroge parce qu'il y a aussi des fois ou quand un enfant pleure, il n'arrive plus à s'arrêter car il n'arrive pas à prendre sa respiration. Techniquement, je l'ai testé pendant ma grossesse, je n'arrivais plus à m'arreter de pleurer de rire donc je pleurer de tristesse, bref une boucle infernale très dur à vivre ( vive les hormones). Donc souvent, j'arrive à les calmer en les faisant souffler. Et je trouve que ça marche bien et ça semble les apaiser, d'arrêter de pleurer même si la tristesse se lit sur leur visage. Pour ma puce actuellement, elle pleure très peu je ne peux trop rien en dire,on verra quand elle grandira! Bon je file, elle m'appelle!
avatar
Marie75

Messages : 190
Date d'inscription : 28/04/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: mettre au coin

Message par bebenne le Dim 5 Sep - 15:35

bonjour
je suis intéressée par votre conversation car je suis moi aussi enseignante et tout ceci m'interpelle!
D'abord Christelle, je pense aussi que tu as eu tout à fait raison d'en parler sur le moment, d'autant plus que tu sembles avoir été à l'écoute en même temps de la personne à qui tu t'adressais donc tout va bien!
Je suis aussi directrice d'école et d'un point de vue de responsabilité je voulais aussi te dire que tu as bien fait d'en parler à l'enseignante car il s'agit là de sa responsabilité pédagogique, sur ce point l'Aide maternelle doit appliquer ses consignes, j'irais même plus loin en disant qu'il s'agit aussi de la responsabilité du chef d'établissement et qu'il serait peut être intéressant d'avoir son point de vue sur le sujet... en tout cas, moi j'aimerais beaucoup que les parents viennent me voir pour DIALOGUER sur ces différents points en cas de questionnement ou désaccord AVANT que les choses s'enveniment... parce que malheureusement quand on vient me voir le dialogue enseignant/parents et souvent déjà rompu et il est dur de le rétablir. D'autant plus qu'on n'est pas toujours au courant des "méthodes" de chaque enseignant!

Dans notre école, nous avons aussi recours en maternelle à un temps "sorti du groupe" cela me paraît important car à cet âge, il est parfois trop difficile pour l'enfant de gérer ses émotions et tous ses efforts de socialisation sont lourds à porter!
Mais ce temps n'est pas (autant que possible) visible des autres, c'est-à-dire que l'enfant peut être invité à aller dans un coin particulier de la classe (bibliothèque ou repos) ou bien dans une salle attenante à la classe avec l'aide maternelle (préparer qqch par exemple)
dans la mesure du possible un adulte reste avec l'enfant pour verbaliser ses ressentis afin qu'il développe petit à petit sa connaissance des émotions.
Mais parfois cela n'est pas possible ainsi et parce que gérer plus de 30 enfants dans une classe c'est éprouvant nerveusement, quand le comportement est trop "dangereux pour lui ou les autres, il peut devoir aller s'assoir sur la "chaise de réfexion" avant qu'on revienne vers lui pour discuter (et là j'admets qu'on se rapproche du coin!)
je viens de lire le livre de Faure (Merci MAtou!) sur éduquer sans punitons ni récoimpenses et tout cela me laisse perplexe je me dis que pour vraiment changer les choses et respecter TOUS les enfants dans leur globalité il faudrait REVOLUTIONNER l'éducation nationale!! Tu sais ça a beaucoup évolué déjà en maternelle et primaire mais il faut repenser le fonctionnement jusqu'à la vie active en réalité!
Les choses ne peuvent pas changer en si peu de temps et je crois que malheureusement, beaucoup de personnes ne sont pas prêtes à évoluer.
Par exemple, nous avons supprimé les notes il y a qqs années dans notre école et bien aujourd'hui encore quand j'explique (dès l'inscription) notre projet d'évaluation aux parents, bcp sont très surpris et mm désarconnés par cela. Et moi qui enseigne en CM2 ont me les réclame encore et surtout "pourquoi n'y a t-il pas plus de travail le soir car en 6eme ils en auront plein? il faudrait les préparer!" alors je réponds "et si c'était en 6eme qu'il fallait changer les choses???
Enfin je m'égare par rapport à votre discussion première mais pour dire qu'on réfléchit bcp à tout ça...
Une dernière chose m'aiderait vraiment : tu vois je suis de l'autre côté de la barrière et je ne supporte plus les réunions de classe où aucun parent ne parle, on a l'impression qu'ils redeviennent "élève" avec tout ce que cela impliquait pour eux à l'époque ('et je sais que ce n'est pas facile pour ceretains) on a essayé de rendre les choses plus vivantes (ex: assister un peu à la classe avant de débattre etc...) pas trop d'amélioration! Dites-moi vous en tant que "mamans éclairées" quelles seraient vos idées et vos envies pour une réunion de classe vivante ???

Pour finir, parfois je doute de l'éducation donnée à nos loulous à l'école (surtout quand je vois les petits en début d'année oh là là dans quel monde débarquent-ils!!!) malgré cela je n'envisage pas l'école à la maison pour mon fils car il me semble que malgré tout c'est bien à l'école qu'on apprend la vie! L'école est simplement à l'image de notre société...avec le bon et le mauvais!
Personnellement, j'ai choisi ce métier car justement on peut essayer de faire évoluer les choses (on est presque à la source de la construction de soi de l'enfant et c'est un plaisir de les accompagner) et je vous invite à exprimer vos ressentis et idées aux professionnels que vous rencontrez car c'est ainsi qu'ils se remettront en cause seul puis en équipe!

bebenne

Messages : 26
Date d'inscription : 19/07/2010
Localisation : Nantes (proche)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: mettre au coin

Message par christelle le Mar 7 Sep - 13:33

merci bebenne pour ton témoignage, c'est super intéressant d'avoir l'avis d'une pro...je pense que je vais en parler avec la directrice: je la cotoye aussi parfois en dehors ( on fait partie de la même AMAP ) et je lui demanderai son pt de vue sur le coin, tel qu'il est pratiqué dans son école.... car la mise à l'écart comme tu la décris me semble respectueuse de l'enfant, j'aime beaucoup l'idée que l'enfant soit accompagné dans ses emotions, à un âge où l'école est pas tjrs facile à vivre et surtout à un âge ou la verbalisation delui-même est quasiment impossible pour lui. Pour ce qui est de "la chaise de reflexion" , je comprends que les contraintes du groupe et qu'on peut être amené à cette pratique , qui est quand même bien differente du coin ( et appellation beaucoup plus jolie ). En discutant avec une maman elle m'a dit que la cantinère avait mis son fils au coin ( un gamin qui ne parle que l'anglais) parce qu'il pleurait....!!! tu vois là il n'y a en rien un accompagnement ou une reconnaissance de l'emotion, c'est carrément de la répréssion...donc tu peux avoir la conscience tranquille avec ta" chaise de reflexion" Cool car si en plus il y a une vrai écoute de l'enfant après, je vois pas le problème...les maitresse ne sont pas parfaites, tout comme les mamans...
L'idée de la suppression des notes, je serai carrément enthousiaste; l'an dernier il n'y avait rien au niveau notation ( heureusement!) mais je pense que cette année il y aura les petites têtes qui sourient ou pas pour apprécier leur travail...j'aime pas trop ça...
Pour ce qui est des changements, c'est clair que tout le système scolaire serait à revolutionner, mais comme tu dis en attendant...on peut faire bouger les choses de l'intérieur...si j'avais eu le courage de passer ce concours, je pense que j'aurais fait partis de ceux-là.
En tous cas bravo pour ton approche .
Pour ce qui est des parents qui ne sont pas prêt à evoluer, je pense qu'il faut aussi leur expliquer le pourquoi des choses et tenter malgré les réticences d'aller au bout de certaines idées nouvelles. Parfois, j'ai l'impression qu'on se cache dérrière les autres pour rester dans son confort: par ex, on pic-nic de fin d'année, des jeux sont proposés: le facteur, colin-maillard, le beret...j'observe, plein d'enfants sont complétement à coté ds consignes, se font éliminer... Je parle ensuite avec la maitresse des jeux coopératifs, qui permettent aux enfants de ne pas être en compétition les uns contre les autres, mais de faire participer tout le monde dans un but commun. Elle me répond que ça ne marcherait pas car à cet âge ( 3-6 ans) les enfants se construisent d'abord individuellement et ensuite par le groupe...bon ok, je veux bien mais pourquoi ne pas essayer, et si ça ne marche pas ça ne sera pas pire que les jeux actuels, qui ne fontionnent de toute façon pas...et puis ces jeux cooperatifs tranmettent des valeurs importantes, de solidarité, fraternité, d'égalité....enfin...comme les enfants ne savent pas fonctionner comme ça, on continue avec les jeux classiques et on se posent pas trop de questions surtout.
Pour ce qui est des réunions, tout le monde en souffre décidement!
Je me demande si d'instaurer un tour de parole ( avec un baton de parole peut-être ) ou chaque personne se présente et dis ce qu'il attend de l'école ( ou trouver des questions plus précise: qu'est-ce qui vous dérange, qu'est-ce que vous changeriez, qu'est-ce que vous aimez???°)ne pourrait pas encourager les parents à parler.
Peut-être avoir un tableau, et demander un volontaire pour y écrireles propositions, questions des parents ou noter les grandes lignes du discours de la maitresse ( bien que ça puisse être senti comme qq chose de scolaire..)
Ou demander à chacun d'écrire sur un papier " ce qui me plait et ce qui ne me plait pas à l'école" et de le lire ensuite au groupe...
Je sais pas trop, ce sont des idées vite fait, je vais essayer d'y réfléchir
avatar
christelle

Messages : 635
Date d'inscription : 08/05/2010
Age : 38
Localisation : dordogne

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: mettre au coin

Message par bebenne le Mer 8 Sep - 9:09

merci de ta réponse et bonne continuation dans l'accompagnement de la scolarité de ton fils!
de mon coté je vais tester la nouveauté pour la r"union de parents je te dirais!!

PS: tout à fait d'accord pour les jeux de coopération qu(on pratique bcpen début d'année pour créer un groupe d'entraide
pour les 4/6 ans ce qui mar che très bien c'est tout ce qui se fait autour du parachute (je ne sais pas si tu connais?) c'est un petit investissement mais tu peux suggérer à la maitresse...

bebenne

Messages : 26
Date d'inscription : 19/07/2010
Localisation : Nantes (proche)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: mettre au coin

Message par lunatique le Jeu 9 Sep - 16:26

Bonjour, je prends la discussion en cours, mais au lieu de développer le sujet (à savoir le coin) je voulais apporter ma contribution sur les réunions parents-profs, qui comme tu le soulignes Bebenne, demeurent depuis toujours des endroits stériles où chacun reste à sa place et où le dialogue est impossible. Hélas le fait que les parents soient d'anciens élèves, qui ont subi pour la plupart une éducation humiliante, frustrante, et j'en passe, ne facile pas les choses. Il y a qu'à voir ce que la plupart des gens pensent des enseignants, ils disent d'eux qu'ils sont feignants, qu'ils pensent tout savoir... Je ne suis pas prof, mais j'ai des amis profs, et bien laisse moi te dire que dans une soirée si ils disent qu'ils sont profs ça jette un froid et ensuite les réflexions pleuvent.... Au début j'avais du mal à y croire, mais en fait la plupart des gens sont encore blessés, ils ne peuvent pas se comporter naturellement devant un prof sans se sentir jugé, bizarre quand même.
Ma potesse prof de français qui est TZR (??) a expérimenté l'année dernière le CLE, et au début elle n'était pas du tout à l'aise car les élèves la tutoyaient, et l'appelaient par son prénom : une égalité dans les rapports ça commence comme ça. Et pendant les conseils de classe les élèves y assistaient et peuvaient répondre, rien n'est encore écrit tout est possible, et ça déjà quelle avancée utile: un conseil de classe vivant, où le prof va faire autre chose que de lire sa petite appréciation. Le rapport aux parents me semble aussi beaucoup plus sain et constructif, car l'enseignant est le tuteur de plusieurs élèves (qu'il n'a pas forcément dans ses cours), il les rencontre à la demande (des deux côtés), ils peuvent communiquer entre eux par boîte mail. L'enseignant-tuteur lors des conseils de classe soutient ses tutorés. Je trouve que sont des bons moyens d'établir une relation constructive enseignant-élève-parent.
avatar
lunatique

Messages : 756
Date d'inscription : 02/04/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: mettre au coin

Message par pauline le Ven 24 Sep - 2:55

lunatique a écrit:
Ma potesse prof de français qui est TZR (??) a expérimenté l'année dernière le CLE, et au début elle n'était pas du tout à l'aise car les élèves la tutoyaient, et l'appelaient par son prénom : une égalité dans les rapports ça commence comme ça. Et pendant les conseils de classe les élèves y assistaient et peuvaient répondre, rien n'est encore écrit tout est possible, et ça déjà quelle avancée utile: un conseil de classe vivant, où le prof va faire autre chose que de lire sa petite appréciation. Le rapport aux parents me semble aussi beaucoup plus sain et constructif, car l'enseignant est le tuteur de plusieurs élèves (qu'il n'a pas forcément dans ses cours), il les rencontre à la demande (des deux côtés), ils peuvent communiquer entre eux par boîte mail. L'enseignant-tuteur lors des conseils de classe soutient ses tutorés. Je trouve que sont des bons moyens d'établir une relation constructive enseignant-élève-parent.
ca a l'air trop bien!
avatar
pauline

Messages : 433
Date d'inscription : 23/08/2009
Age : 29
Localisation : nantes

Voir le profil de l'utilisateur http://souslecoude.canalblog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: mettre au coin

Message par lunatique le Ven 24 Sep - 22:00

Effectivement ma cops m'en parlait avec beaucoup de passion, elle a aimé être décloisonnée et être mise en danger. Et d'ailleurs à Hérouville (où sont les CLE), il y a aussi une école maternelle/primaire Frenet (euh je ne me souviens plus de l'orthographe) publique :-).
avatar
lunatique

Messages : 756
Date d'inscription : 02/04/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: mettre au coin

Message par Joséphine le Dim 26 Sep - 10:48

Augustin Freinet Smile
avatar
Joséphine

Messages : 97
Date d'inscription : 08/05/2010
Age : 29
Localisation : Périgueux

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: mettre au coin

Message par christelle le Lun 17 Jan - 11:08

Finalement, je reprends la discussion: à la réunion parents-profs, j'ai donc posé la question du coin ( vous savez au moment ou la maitresse demande si il y des questions et su'un grand blanc s'installe) ;elle s'est justifié, disant qu'elle ne l'avait pas fait... j'esperais plus un échange sur le fond: j'ai essayé en disant qu'on pouvait aussi faire autrement qu'en mettant à l'écart, par exemple en emmenant l'enfant préparer une tâche avec l'atsem par exemple; ça n'a pas eu l'air de l'emballer, elle m'a dit qu'il préparer tout à l'avance....elle a ensuite parler de la chaise pour réfléchir et moi j'ai mis l'accent sur la communication qu'il doit y avoir avec l'enfant ensuite, à tête reposée. Enfin, au moins j'aurais soulevé le problème mais je sens bien qu'il y a des choses qui sont ancrées et qui ne changeront pas
Ce matin, j'accompagne Nino; ça fait une semaine qu'il n'y a pas été et bien qu'il avait envie en se levant, en approchant de l'école, il traîne la patte Arrivée en classe, il me di qu'il veut un jouet de la maison - je fais de l'écoute; "mince on a oubli le jouet, c'est vrai que toi t'as pas de doudou ou de sucette alors t'aimes bien avoir un jouet de la maison..." je lui propose ensuite de luin donner un jeu; il est d'accord, il s'assoit à la petite table et moi je tire un puzzle avec un cheval ( je sais qu'il va aimer!) de l'étagère. Un autre enfant fait un puzzle à coté de Nino, et là la maitresse arrive : "dis-donc Gregory, qui t'as-dit de prendre ce puzzle? Quand je sors des jouets , on en prends pas d'autres; range ce puzzle de suite" et moi qui vient d'attraper un autre jouet, je me sens prise en faute ( je redeviens élève en un instant Embarassed je lui dis que je ne savais pas qu'on avais pas le droit Embarassed elle me dis qu'on va lui laisser son jeu maintenant qu'il l'a et moi je me justifie encore, confuse Bref, je sors, et là ça mojnte: mais qu'est-ce que ça peut bien faire que ce gamin est sorti un autre jeu??? Moi je trouve ça chouette au contraire, c'est une preuve d'autonomie et signe qu'il se sent bien dans la classe - c'est l'inverse du jeu libre, du jeu au service de l'enfant, qui va y chercher ce que son instinct lui demande... Oh! ça m'agace, et ce qui m'embête encore plus, c'est comment échanger sur ce sujet avec elle, sans qu'elle se sente accusée... parfois je suis usée de devoir faire de l'écoute active aussi avec des adultes: j'en fais tellement avec mes enfants!! alors soit je dis rien soit je lui dis masi ça va encore me prendre de l'énergie pour formuler tout ça et j'en ai marrrrrrrrre alien pourquoi je me sens toujours si extra-terrestre face à ces petites choses de la vie qui à l'air si évidente pour les autres???? qu'en pensez-vous les filles?
avatar
christelle

Messages : 635
Date d'inscription : 08/05/2010
Age : 38
Localisation : dordogne

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: mettre au coin

Message par christelle le Lun 17 Jan - 11:11

Et bébenne, c'était comment ta réunion parents-profs?
avatar
christelle

Messages : 635
Date d'inscription : 08/05/2010
Age : 38
Localisation : dordogne

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: mettre au coin

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum